Norway

Voilà bien longtemps que j’avais laissé tomber l’écriture par manque d’enthousiasme, trop de vague à l’âme, si aujourd’hui je m’installe devant mon ordinateur c’est pour vous faire partager mon dernier voyage.

 

Continue reading

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un homme pressé

Toujours aussi addict au cinéma j’y vais en général toutes les semaines, avec la carte Pass des cinémas Pathé Gaumont j’ai vite amorti mes sorties.

Amoureuse non seulement du cinéma mais  également de la langue française je ne pouvais pas manquer le film que j’attendais depuis qu’il était annoncé: Un homme pressé de Hervé Mirman.

Ce réalisateur commence sa carrière  en 1992, sa rencontre avec Géraldine Nakache en 2010, actrice spontanée et réalisatrice talentueuse avec laquelle il co-réalise Tout ce qui brille, sera déterminante pour lui,  le film fera sensation au Festival de l’Alpe d’Huez.

Dans « Un homme pressé », les rôles principaux sont tenus par  Fabrice Lucchini (Alain, frappé d’un AVC) et Leïla Bekti (Jeanne, orthophoniste). Je n’ai pas été déçue de mon choix et c’est vrai que j’ai le courage d’affirmer que j’apprécie le cinéma français, je tombe souvent sur de bons sujets.

Quel plaisir de me retrouver, seule, dans la salle obscure d’un cinéma en tête à tête avec un professionnel de l’éloquence, Fabrice Lucchini, égal à lui-même dans « Un homme pressé ».

J’ai l’impression que lorsque je suis seule, je prête encore davantage attention au dialogue et lors de cette séance, je me suis régalée jusqu’au générique de fin, qui est très spécial, un peu comme le film (je vous laisse la surprise…)

L’histoire:

Alain est un homme d’affaires respecté et un orateur brillant. Il court après le temps. Dans sa vie, aucune place pour les loisirs ou la famille. Un jour, il est victime d’un accident cérébral qui le stoppe net dans sa course et entraîne chez lui de profonds troubles de la parole et de la mémoire. Sa rééducation est prise en charge par Jeanne, une jeune orthophoniste, très professionnelle mais en souffrance elle aussi d’une manière différente. À force de travail et de patience, Jeanne et Alain vont apprendre à se connaître et chacun, à sa manière, va enfin tenter de se reconstruire et prendre le temps de vivre.

Si je suis allée voir ce film en particulier c’est pour plusieurs raisons alors que les critiques sont loin d’être excellentes. La plupart des professionnels de cinéma estiment que Monsieur Lucchini ne se renouvelle pas, ce qui est vrai au fond, mais ce qu’il aime faire il le fait si bien : PARLER!

D’autre part je venais de voir Leila Bekti en coach sportif clouée dans un fauteuil roulant, j’avais très envie de la voir interpréter un rôle dans le même style: un coach, également, mais cette fois dans le domaine médical, « qui répare tout en se réparant elle-même » comme dans « Le grand bain »

Ce film traite encore du thème de la résilience, un sujet largement abordé actuellement par le cinéma français.

Le Grand Bain traite de ce sujet, le film « Les chatouilles » arrive sur les écrans…

« Un homme pressé » parle encore de « reconstruction » après un traumatisme…. La préoccupation des cinéastes et des romanciers actuels semble être de nous faire passer le message suivant: « profitez de la vie, prenez le temps d’aimer, faites vous du bien, faites du bien autour de vous ».

Le sujet du « développement personnel » est devenu à la mode et il signe le malaise ambiant de l’humanité.

Je ne me souviens pas étant jeune que le sujet du bien-être ou de la bienveillance fut abordé aussi souvent.

Ce film est la preuve en images qu’effectivement il faut savoir s’écouter mais surtout savoir écouter les autres, ceux qui sont autour de nous et que nous aimons. Le but de notre vie n’est pas de briller, de pérorer, de prendre la place mais bien d’être bienveillant et généreux  surtout de son temps…..

Allez voir ce film et pensez tous les jours à prendre le temps de regarder, d’aider, d’écouter celles et ceux que vous aimez car parfois, j’allais même dire très souvent, on s’en rend compte bien trop tard.

Ce film alimentera votre réflexion sur le sens de la vie, sur ce qui est important, ce qui est rattrapable, ce qui est perdu à jamais….

Ce film se termine également sur de magnifiques images de pleine nature. Des bienfaits physiques et psychiques d’une marche sur un célèbre et très emprunté chemin de randonnée dont nous ne revenons pas indemnes….

Faites une pause, respirez et allez au cinéma!

Vous pouvez également me suivre sur Instagram et Twitter.

Crédits photos: Allociné

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le Grand Bain

Effectivement le titre est bien trouvé pour ce film plein de surprises, d’émotion, d’authenticité, quel homme ne peut se reconnaître dans cette comédie sociale?

Gilles Lellouche en qualité de réalisateur se démarque avec ce film que j’ai trouvé drôle, touchant et interprété à la perfection par une « famille » d’acteurs talentueux, parfaits chacun dans leur rôle…, car il faut dire que cela demande un sacré talent et une bonne dose d’audace pour interpréter ce genre de personnage! Ce film m’en a rappelé immédiatement un autre « The Full Monthy », un film qui avait fait mouche au moment de sa sortie, en 1997, qui avait fait sourire aussi, tout en mettant en lumière « une misère affective et sociale » que chacun veut ignorer…

L’histoire:

C’est dans les couloirs de leur piscine municipale que Bertrand, Marcus, Simon, Laurent, Thierry et les autres s’entraînent sous l’autorité toute relative de Delphine, ancienne gloire des bassins. Ensemble, ils se sentent libres et utiles. Ils vont mettre toute leur énergie dans une discipline jusque-là propriété de la gent féminine : la natation synchronisée. Alors, oui c’est une idée plutôt bizarre, mais ce défi leur permettra de trouver un sens à leur vie…

Cette séance de cinéma a été pour moi une formidable bouffée d’air pur. En sortant de la salle, j’avais envie de danser sur le trottoir, de danser sous la pluie et pourquoi pas me mettre à nager! Ce film est une démonstration qu’il ne faut jamais désespérer et que chacun peut trouver sens à sa vie, même la plus merdique et désespérante des vies.

Ce film relate l’histoire de « cabossés » qui, sans même le deviner ,  vont devenir une sorte de famille, vont se livrer sans complexe et avec respect les uns des autres. Au fur et à mesure, ces hommes ordinaires vont délivrer (dans le lieu feutré du sauna transformé en cabinet de thérapie de groupe) leurs déboires, leurs souffrances, leurs désespoirs et ils vont « se réparer » ensemble, main dans la main dans un ballet aquatique vertigineux!

Chacun de nous a droit à son heure de gloire et de fierté encore faut-il y croire et ne jamais abandonner…

Personnellement j’ai ressenti cela quand je me suis lancée le défi d’un trek sur la chaîne des Annapurnas au Népal. D’ailleurs à chaque randonnée dans ma jeunesse, lorsque je chaussais mes godillots de marche pour faire des ascensions en montagne …je me répétais tout le temps « la douleur est dans la tête », tu peux le faire et monter là haut toucher le toit du monde et assister au lever du soleil sur la plus belle des montagnes de notre planète!!!

Et je l’ai fait et aujourd’hui je sais que chacun peut trouver en soi le chemin de la résilience et trouver un biais pour transformer chaque douleur en force.

Je ne vous en dirais pas plus, mais je sais que ce film ne vous laissera pas indifférent pour les raisons que j’ai évoquées plus haut mais aussi pour voir que parfois et de plus en plus dans notre monde, les rôles entre hommes et femmes s’inversent.

Ici les coachs sont des femmes « abîmées » qui se mettent en tête de faire danser dans l’eau des hommes maladroits et meurtris, je peux vous assurer que le job n’a rien d’évident!

Elles réussissent un challenge incroyable et tout cela avec de l’amour, rien que de l’amour…. et elles se réparent elles aussi….

Allez voir ce film qui est un petit bijou scintillant de rires et de chagrins…

Vous pouvez également me suivre sur Instagram et Twitter.

Crédits photos: Allociné

Rendez-vous sur Hellocoton !

A star is born!

Ce film est beaucoup plus qu’un film autobiographique sur une icône de la chanson….  « A star is born », ce film de Bradley Cooper est une magnifique histoire d’amour interprétée de façon bouleversante par Bradley Cooper, à la fois ici  cinéaste et acteur et Lady Gaga, légende de la pop, une ovni de la scène musicale.

L’émotion a été pour moi au maximum et si je viens vous en parler aujourd’hui c’est que j’ai été secouée par une histoire qui par certains côtés a fait écho chez moi.

« A star is born » raconte l’histoire de la naissance d’une star certes, mais surtout d’une femme… Ce film raconte aussi combien l’amour peut soulever des montagnes et faire de vous une autre personne. L’amour peut révéler le meilleur de vous-mêmes alors que vous pensiez n’être rien, insignifiante goutte d’eau.

 

N’avez vous pas vous même ce sentiment que l’amour décuple votre confiance en vous?

L’histoire:

Star de country un peu oubliée, Jackson Maine découvre Ally, une jeune chanteuse très prometteuse. Tandis qu’ils tombent follement amoureux l’un de l’autre, Jack propulse Ally sur le devant de la scène et fait d’elle une artiste adulée par le public. Bientôt éclipsé par le succès de la jeune femme, il vit de plus en plus de mal son propre déclin…

Dans ce film la plupart des gens ont vu la naissance d’une star et le déclin d’une autre star. Ma lecture est tout autre…ce n’est pas la réussite de la talentueuse Ally qui vient couper les ailes de Jackson, mais plutôt l’abandon qu’il semble « revivre » au fur et à mesure qu’ Ally se dirige vers le succès.

A mon sens, il prend davantage conscience de l’envie qu’Ally a de réussir, des sacrifices auxquels elle est prête pour faire aboutir sa carrière alors que lui n’en n’a pas été capable par le passé.

Car devenir une star demande des sacrifices, demande une disponibilité constante. Ally pour atteindre son apogée se retrouve dans un conflit intérieur où elle doit choisir entre son amour de la musique et son amour. Comment laisser de côté  l’homme qu’elle aime et qui a su voir en elle non seulement son talent, son potentiel mais surtout qui l’a réconciliée avec elle-même, avec son physique qu’elle trouve ingrat, avec sa peur d’aller de l’avant. C’est Jackson, qui, par son regard, lui dit qu’elle est belle et que son nez est parfait, aussi parfait que sa voix.

Dans le film sont aussi évoqués en filigranes l’enfance de Jackson, l’abandon de son père, les blessures indélébiles… une souffrance qui l’a fait sombrer dans l’alcoolisme et la toxicomanie.

Ce film m’a bouleversée car contrairement à la lecture que peut en faire chacun, moi je n’y ai vu que de l’amour. Car aimer, est-ce donc autre chose que vouloir que la personne qu’on a choisie réussisse et s’épanouisse dans le bonheur? AIMER cela veut dire vouloir que l’autre soit heureux et accompli.

Jackson aime tellement Ally qu’il est prêt pour ne pas contrecarrer sa carrière à s’effacer, à mourir pour ne jamais être une entrave ou ne jamais être un frein aux décisions qu’elle a à prendre pour elle-même.

Y a t-il plus bel amour?

Je finirais par ces mots « A star is born » vous montre l’ascension d’une étoile et vous montre un amour infini entre deux personnes fragiles qui essaient de se soutenir l’une l’autre et cela dans un profond respect. Dans cette histoire il n’y a ni dominant, ni dominé seule la violence du monde du « showbizz » est responsable à mon sens de cette rupture brutale et sans appel et pour ma part je suis sortie de la salle en pleurant.

Le monde du spectacle est cruel, aujourd’hui vous êtes une star, le lendemain vous êtes « hasbeen » et vous n’êtes qu’un produit!

Ce billet n’est que mon ressenti personnel, mais je sais que, quel que soit le regard que vous porterez sur ce film, vous ne pourrez qu’être émus et touchés par l’histoire ainsi que par  le jeu des acteurs. Bradley Cooper et Lady Gaga sont authentiques, touchants de vérité, ils jouent à la perfection cette histoire de couple peu ordinaire.

« A star is born »

Vous pouvez également me retrouver sur Instagram et Twitter.

Crédits photos: Allociné

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !